10-07-2017

Déchets d’équipements : le dispositif Valo Resto Pro a fait ses preuves


Le 26 juin dernier à Paris, la Commission mixte Valo Resto Pro (Ecologic, Syneg, organisations représentant les utilisateurs, installateurs et bureaux d’études) annonçait le bilan 2016 de la filière des déchets d’équipements de cuisines professionnelles, validant plus que jamais la stratégie de son dispositif face à la filière et à l’Etat.
Pour rappel, ce dernier permet de réaliser des économies importantes pour les producteurs en apportant un service optimisé aux détenteurs de déchets, en récupérant les DEEE et les DEA.
Pas moins de 4 200 tonnes d’équipements professionnels DEEE et DEA ont ainsi été collectées en 2016, sur 32 000 tonnes cumulées de mises sur le marché.
La Commission s’est particulièrement attardée sur la filière DEA (Déchets d’Eléments d’Ameublements), 2016 étant sa 1ère année de fonctionnement. Elle révèle ainsi que :
. Sur un tonnage annuel de mises sur le marché d’équipements d’ameublement neuf estimé à 10 000 t, Ecologic a contracté avec 23 producteurs représentant 4 000 t, atteignant ainsi l’objectif fixé par l’État. 

. Partie de zéro, la collecte de DEA de cuisine professionnelle s’établie à 195 t, soit un taux de retour de 5% 
par rapport aux mises sur le marché captées par Ecologic. 

. Les perspectives 2017 sont favorables : Ecologic vise 6 000 t de mises sur le marché et un taux de 
retour porté à 15%, soit 900 t de collectes. 

La Commission a également fait état des actions engagées l’an dernier en matière de communication et de sensibilisation, avec notamment le Guide pratique de mise en œuvre de la Responsabilité Élargie des Producteur DEA & DEEE, les Trophées Valo Resto Pro ou encore l’élaboration d’une «clause DEEE/DEA» pour les cahiers des charges 
par FCSI France pour les marchés.


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel